Cultivez votre jardin intérieur

La plupart du temps, quand nous voulons améliorer notre vie, nous pensons avec des formulations en moins ou en plus, à la rigueur en mieux.

Comment perdre du poids, être moins stressé.e.s,  avoir moins de travail, être moins fatigué.e.s…

Comment avoir plus de temps, faire plus de voyages, faire plus de sport, être plus en forme…

Ces phrases sont un peu pauvres, ternes, grises, elles ne font pas très envie. Elles ressemblent à un bilan comptable sous forme de tableau excel à 3 colonnes. Comme des désirs tièdes et aplatis alors que la vie est en relief, traversée d’émotions bouillonnantes, riche de formes, de sensations, de couleurs et énergies infiniment diversifiées.

Pour améliorer notre vie, plutôt qu’un tableau excel, et si nous imaginions, à l’instar de Voltaire, un jardin…

À quoi ressemble votre jardin intérieur ? 

Est-ce un jardin à la française, classique, symétrique, avec une recherche de perfection ?
Est-ce un jardin à l’anglaise, paysager, avec des formes irrégulières ?
Ou un espace en friche, un terrain vague par endroits, un verger, un champ de fleurs ?
Un jardin zen, une jungle luxuriante, un champ de blé ?
Comporte-t-il des zones marécageuses, des herbes folles ?

Y-a-t-il un peu de tout ça, selon les moments et les contextes ?

Qu’est-ce qui pousse dans votre jardin, selon les secteurs : des relations, des activités, des valeurs, des idées, des rêves, des expériences de vie ? Autre chose ?

Comment pourriez-vous en modifier le paysage pour qu’il vous convienne mieux ?
Comment pourriez-vous développer un écosystème équilibré, en auto-régulation, harmonieux, comme en permaculture ?

Y-a-t-il des herbes à arracher, des arbres à tailler, des fruits à récolter ? Des parcelles à laisser au repos ? Des semis à préparer ?

Prenez-vous suffisamment soin de votre jardin intérieur ? 
Laissez-vous suffisamment de temps aux graines pour germer et pousser tranquillement, ou êtes-vous un peu impatient.e ?

Quelle est votre saison intérieure ?
Le printemps, quand tout s’épanoui sous l’impulsion d’une énergie vitale de renouveau ?
L’été, quand on récolte les fruits et qu’on profite des longs jours lumineux ? 
L’automne, quand l’énergie change et qu’on se replie doucement vers l’intérieur ?
Ou l’hiver, quand rien ne semble plus vivre en surface, mais que les saisons nouvelles se préparent ?

Qu’avez-vous envie de faire croître ? À quoi avez-vous envie de donner de la place ?

Et si vous deveniez votre propre paysagiste intérieur …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

VOTRE QUESTIONNAIRE GRATUIT

Télécharger le questionnaire

Téléchargez le questionnaire et explorez votre trésor intérieur.